SUR LA MARGE DE MON CAHIER D’ECOLIERE

زين هجيرة

SUR LA MARGE DE MON CAHIER D’ECOLIERE
UN JOUR, J’AVAIS ÉCRIT ‘JE SUIS FIÈRE’
JE SUIS FIERE D’ETRE CE QUE JE SUIS
MÊME MON PERE MON CHER PERE
ÉTAIT FIER DE MOI
BIEN QUE JE SOIS LA HUITIEME FOIS
PARCE QU’IL ÉTAIT SAGE
ET LE MEILLEUR DE SON VILLAGE
CA SE VOYAIT SUR SON VISAGE
MAIS MA MERE, MA CHERE MÈRE
VOULAIT UN PETIT FRERE
POUR LE CHERIR
ET LE GATER
LA PAUVRE ELLE EN AVAIT ASSEZ
MOI, J’AVAIS ECRIT AUSSI
‘QUAND JE GRANDIRAI, JE SERAI PLUS FIERE
CAR JE SERAI UNE TANTE ET UNE MERE ‘
ET QUAND JE MOURRAI, JE MOURRAI PLUS FIERE
ENCORE, PARCEQUE J’AURAI BEAUCOUP
DE PETITS FILS ET DE PETITES FILLES
QUI PLEURERAIENT LEUR GRAND MERE CHERIE

الجزائر

نبذة عن الكاتب

مقالات ذات صله

الرد